Donjon et Jardin

 

HTAP et vaccin de la grippe A 29 novembre, 2009

Classé dans : Hypertension Artérielle Pulmonaire — donjonetjardin @ 11:34

Jeudi, je suis allée me faire vacciner contre la grippe A. J’étais déjà allée au centre la semaine précédente, après avoir laissé les enfants à l’étude et la garderie, mais je n’avais pas pu accèder au centre puisque j’étais hors horaires: vendredi, 17h. Les heures d’ouverture n’étaient présentes que sur la porte du centre. Sur le bon de convocation, pas d’horaires, pas de téléphone… Quand mon mari en a fait la remarque aux personnes qui remettaient le papier informant sur les effets secondaires, à l’entrée, elles lui ont fait vertement remarquer qu’il lui aurait suffi de téléphoner à la préfecture ou d’acheter le journal, sachant que les horaires changent chaque semaine. Soyez prévenus, préfecture et journal!!

J’ai beaucoup hésité avant de m’y rendre, je suis très fatiguée et je pensais que les effets secondaires seraient pires que la grippe elle-même. Finalement, j’ai été convaincue par ce que j’ai trouvé en cherchant sur internet. J’ai fait une requête en associant HTAP, ma maladie, et le vaccin de la grippe A. Et voici ce que j’ai trouvé, émanant de Clamart: 

« IMPORTANT: RECOMMANDATION du centre de reference Antoine Beclere contre la grippe A – Mise à jour le 27 Novembre 2009
Posté par Sylvain, le 19/08/2009 21:43:27

Bonjour, MISE A JOUR DU 27 Novembre 2009: Merci de lire ce message diffusé par le Docteur Xavier Jaïs du centre national de référence de l’HTAP Antoine Béclère. Il est suivi du message Professeur Simonneau datant de début Novembre, Chef de service du centre national de référence de l’HTAP Antoine Béclère.

 

Information du 27 Novembre 2009.

J’en profite également pour faire une mise au point sur les modalités de la vaccination contre la grippe A:

1- Pour les personnes pouvant interrompre leur traitement anticoagulant (HTAP idiopathique, familiale ou associée à la prise d’anorexigènes, à l’infection par le VIH, à une maladie du foie non auto-immune, à une cardiopathie congénitale ET sans antécédent de phlébite et/ou d’embolie pulmonaire), il est recommandé d’utiliser un vaccin avec adjuvant (Pandemrix par exemple) administré par voie intramusculaire après 4 jours d’arrêt du traitement anticoagulant. Une seule injection est nécessaire et le traitement anticoagulant peut être repris le soir même. 

2- Pour les personnes ne pouvant pas interrompre leur traitement anticoagulant (antécédent de phlébite et/ou d’embolie pulmonaire ou hypertension pulmonaire liée à des embolies pulmonaires chroniques), il est recommandé d’utiliser un vaccin sans adjuvant (Panenza par exemple) qui sera alors administré par voie sous cutanée. Une seule injection est nécessaire. Un certificat médical mentionnant la nécessité d’utilisation d’un vaccin sans adjuvant peut parfois être nécessaire (cela dépend des centres de vaccination). Il peut être établi par le médecin traitant ou tout autre médecin. 

3- Pour les personnes souffrant d’une HTAP associée à une maladie auto-immune (lupus, sclérodermie, syndrôme de Gougerot Sjögren, maladie du foie d’origine auto-immune), il est recommandé d’utiliser un vaccin sans adjuvant (Panenza par exemple) administré par voie sous cutanée. Un schéma de vaccination avec 2 doses à 3 semaines d’intervalle est alors nécessaire. Un certificat médical peut également être nécessaire. Il peut être établi par le médecin traitant ou tout autre médecin.

Je reste à votre disposition pour répondre à vos questions.

Amicalement,

Xavier JAIS

Message de début Novembre:

Objet : précautions à prendre pour les malades porteurs d’HTAP en rapport avec l’épidémie de grippe A.

  

Voici quelques recommandations que l’on peut préconiser actuellement :

1.       Il faudra que tous les patients HTAP quelle que soit la classe fonctionnelle et la sévérité soient vaccinés contre la grippe A dès que possible. Il s’agit d’un groupe à hauts risques, à prioriser pour les vaccinations.

2.      En attendant cette vaccination anti-grippale (Attention celle ci n’est pas encore disponible, vous recevrez normalement comme chaque année votre prise en charge de vaccination), il est important que tous les patients HTAP aient une vaccination anti-pneumococcique. Celle-ci peut être effectuée dès le mois d’août. Celle-ci est nécessaire si les patients n’ont jamais été vaccinés ou si une vaccination anti-pneumococcique date de plus de 5 ans. Cette vaccination est essentielle puisque les cas de pneumopathies graves, qui accompagnent la grippe A, sont en général dus à cette surinfection à Pneumocoque. (PS: prendre contact avec votre médecin traitant pour la prescription)

3.      En cas de contact avec un patient présentant une grippe A avérée, il est recommandé que les patients HTAP prennent un traitement préventif par le TAMIFLU. ( Dans ce cas prendre contact avec son centre de compétences). A priori, il n’y a pas d’interaction avec les traitements spécifiques à l’HTAP

Voilà donc quelques recommandations simples. Il faudra bien sûr adapter ces recommandations en fonction de l’évolution de la pandémie et des problèmes particuliers qui pourront se poser dans les prochains mois.

Professeur Gérald SIMONNEAU »

J’ai attendu de voir si j’aurais des effets secondaires avant de publier cet article. Il faut savoir que j’ai eu une dose de Pandemrix sous cutanée (va comprendre, Charles!). Depuis, j’ai mal au bras, et je suis très fatiguée, mais rien ne prouve que cette fatigue soit due au vaccin sachant que j’ai eu une semaine bien éprouvante. A vous de voir ce qui est le plus raisonnable pour vous, sachant que la piqûre, en elle-même est indolore et que les conséquences de cette grippe sur les personnes atteintes d’HTAP sont gravissimes.

smileydocteur.gif

 

Commenter

 
 

fuller47 |
Vendre à tout prix |
LES ESTABLES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Creavie
| Histoires d'Abzac
| Dragon Ball Ultimate