Donjon et Jardin

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 29 août 2011

« Miracle », Danielle Steel 29 août, 2011

Classé dans : La Bibliothèque — donjonetjardin @ 14:01

Moi, je suis curieuse.

Je connais Danielle Steel, c’est l’auteur contemporain le plus lu et le plus populaire au monde. Elle est classée 2ème par Forbes au top des auteurs les mieux payés en 2011 (35 millions de dollars rien que pour elle). Je n’avais encore rien lu d’elle et j’ai donc voulu combler cette lacune.

Je me suis rendue dans mon centre culturel et j’ai commencé à compulser les 4èmes de couverture de cet auteur pour trouver une histoire qui pourrait m’intéresser. J’en ai consulté au moins 12 pour, finalement, me rabattre sur Miracle (un peu comme dans « miracle, j’en ai trouvé un qui semble moins mielleux! »), choix motivé par l’épaisseur de l’ouvrage (non, je n’avais pas d’a priori!).

Je l’ai achevé (ou bien c’est lui…) en quelques heures et j’ai encore le goût sucré en bouche.

51oj2EWNT-L._SL500_AA300_ dans La Bibliothèque

Voici ce qu’en dit l’éditeur :

 Veuf et solitaire, Quinn a décidé de faire le tour du monde. Une violente tempête le contraint toutefois à entreprendre la remise en état de sa villa de San Francisco. Il fait alors la connaissance de sa voisine et fait appel à un charpentier qui lui inspire une sympathie immédiate. Avec eux, Quinn redécouvre peu à peu la chaleur de l’amitié…

Je sais que Danielle Steel est la star des publications sentimentales, je ne savais pas que ça allait ressembler à ça. J’ai trouvé l’intrigue téléphonée, peu crédible (un homme rongé de remords parce qu’il n’a pas été à la hauteur avec son épouse, se tourne vers sa voisine, plus jeune, à la mort de sa femme…). Le style est, à mon avis, mauvais, avec une volonté de narrateur omniscient (on est au courant de tout ce que pensent les personnages) qui alourdit le récit : « Quinn n’avait rien éprouvé de tel depuis des années, et bien qu’il ne l’eût pas avoué à Maggie, il avait l’impression d’avoir retrouvé sa jeunesse avec elle. De son côté, elle vivait avec lui quelque chose qu’elle n’avait jamais connu auparavant. » (p111 édition Pocket).

Bref, je n’ai pas du tout aimé et le seul avantage que j’ai trouvé à cet ouvrage a été sa taille : 183 pages…

Si les ouvrages de cet auteur vous intéressent, je ne saurais trop vous conseiller de les feuilleter avant de vous en procurer un exemplaire… ou pas…

 emoticones3d208.gif

 

 
 

fuller47 |
Vendre à tout prix |
LES ESTABLES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Creavie
| Histoires d'Abzac
| Dragon Ball Ultimate