Donjon et Jardin

 

Des affiches de Disney revisitées… 14 avril, 2012

Classé dans : La Galerie d'art — donjonetjardin @ 14:21

En furetant sur la toile, j’ai découvert de superbes affiches réalisées en l’honneur de certains films Disney, comme, par exemple, Blanche Neige (Snow White) :

Des affiches de Disney revisitées... dans La Galerie d'art tumblr_m2e0boJRN01qgnncw

Ou les Aristochats (The Aristocats) :

tumblr_m2e0kc0wts1qgnncw Art dans La Galerie d'art

L’auteur en est Rowan Stocks-Moore. Vous pouvez admirer ses autres oeuvres sur son blog : Rowan Stocks-Moore.

Moi, j’aime beaucoup.

lutin001.gif

 

 

Alfons Mucha, maître de l’Art Nouveau 5 février, 2012

Classé dans : La Galerie d'art — donjonetjardin @ 15:47

Alfons Mucha est un peintre tchèque qui appartient au mouvement de l’Art Nouveau. Ses oeuvres sont souvent identifiables à l’inscription du personnage dans un cercle.

Alfons Mucha, maître de l'Art Nouveau dans La Galerie d'art size1

Série des Arts : la Peinture

size1 Art dans La Galerie d'art

Série des Arts : la Musique (1898)

size1

Tête byzantine : la Blonde (1897)

size1

Tête byzantine : la Brune (1897)

Il oeuvra beaucoup dans la publicité

419px-Savonnerie_de_bagnolet_Alfons_Mucha

Et il mit aussi son talent au service d’affiches pour le théâtre.

size1

Lorenzaccio

Il meurt à Prague le 14 juillet 1939 d’une pneumonie à l’âge de 78 ans, quelques jours après avoir été interrogé par la Gestapo qui s’intéresse à lui du fait de son appartenance à la franc-maçonnerie. Son corps est jeté à la fosse commune. Une plaque commémorative lui est dédiée au cimetière des Grands Hommes de Prague.

Si vous aimez l’art, cliquez sur le lien suivant pour contempler d’autres oeuvres de Mucha et de nombreux peintres que vous pourriez apprécier : MyStudios.com

ilsee

 

 

David Bailey 20 janvier, 2012

Classé dans : Photo — donjonetjardin @ 14:32

Un beau matin, à 5h, sur Arte, nous sommes tombés sur un reportage parlant de David Bailey

David Bailey dans Photo 8266-500w

Source : Models

J’avoue que je ne le connaissais pas, mais j’ai bien aimé son travail.

C’est un photographe humaniste, un des meilleurs copains de Mick Jagger qu’il a photographié ainsi que tout le « swinging London » des années 60 et 70.

Capture_decran_20111103_a_17_50_33 Photo dans Photo

Source : Actuphoto

1-david-bailey-jpg-3

John Lennon et Paul McCartney

 Source : Purple

Il a travaillé pour Vogue et a inspiré Antonioni pour le film Blow Up (1967).

Il a épousé Catherine Deneuve en 1965 (et divorcé en 1972).

BAILEYDENEUVE_t

Source  : cinemaniac

C’est aujourd’hui un homme vieillissant qui est toujours en recherche artistique ; hanté par la mort, il photographie des vanités (c’est ainsi qu’on appelle les mises en scène de crânes).

1-bailey-skull-415

Source : thisislondon

smileyphotographe

 

 

Le studio Harcourt 10 janvier, 2012

Classé dans : Photo — donjonetjardin @ 17:00

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je peux rester très longtemps en contemplation d’un portrait réussi. Le Studio Harcourt fait mon bonheur!

Depuis des années, ces photographes s’emploient à magnifier les personnes connues comme les quidams… « Le studio de photographie Harcourt est le résultat de l’association de Jacques et Jean Lacroix, hommes de presse, Robert Ricci (fils de la couturière Nina Ricci) et de Germaine Hirschefeld alias Cosette Harcourt (1900-1976), une photographe ayant travaillé dans le studio des frères Manuel. Initialement, cet « atelier de portraits d’art » réalise des images pour la presse (…) Pour prospérer, le studio se spécialise, grâce au carnet d’adresse de Cosette Harcourt, dans la photographie en noir et blanc des personnalités parisiennes et françaises du cinéma et du milieu de la culture, réalisant des tirages 24 × 30 cm reconnaissables dans leur style et mise en lumière.  » (Wikipedia)

Voyez plutôt Louise Bourgoin :

Le studio Harcourt dans Photo large_c92885a3cca2606556f67ddd7e4c935db2173c66

Cécile de France

large_309c3b648f2378969359701954d7d04ce9dd98e9 Art dans Photo

Jean Marais

sap57_u170335vg2_p

 

Marie-Claude Pietragala

large_4e5a558e5ef8002514e32763f9bc086d2ecd025d

 

Lambert Wilson

large_76930b5428266a18b921f604361510366d5216e6

Pour ceux qui n’ont pas les 1900 €  pour une photo en studio, sachez qu’Harcourt a eu l’excellente idée de placer dans certains lieux de passage des sortes de photomatons qui vous permettront de vous tirer le portrait avec cette lumière mythique pour 10 €.

cabine

Source : Yulbaba

 Alors, vous êtes tentés par une petite photo?

smileyphotographe

 

 

Mariana, John Everett Millais 13 novembre, 2011

Classé dans : La Galerie d'art — donjonetjardin @ 14:19

J’adore ce tableau préraphaélite de 1851:

Mariana, John Everett Millais dans La Galerie d'art 489px-John_Everett_Millais_-_Mariana_-_Google_Art_Project

Source : Wikipedia

Je l’avais collé sur la couverture de mon cahier de prof une année.

lutin001.gif

 

 

Norman Rockwell, l’illustration est un art! 27 juin, 2011

Classé dans : La Galerie d'art — donjonetjardin @ 9:00

J’adore cet illustrateur américain (1894-1978) qui a su fixer des instantanés du quotidien avec une fraîcheur ou, parfois, un sérieux, mais toujours une vérité incroyables!!!

Sa vision des commérages est vraiment drôle :

Norman Rockwell, l'illustration est un art! dans La Galerie d'art rockwell_gossip_large

The Gossips, 1948

Source : LeMusée de Forumfr

Alexis adore cette petite fille qui attend sagement devant le bureau du principal!

Norman_Rockwell-School_Fight dans La Galerie d'art

Source : Le Ballon jaune

Quant à moi, j’admire aussi beaucoup cette autre petite fille : Ruby Bridges, qui a été la première petite noire à intégrer une école blanche. Elle a dû être accompagnée de policiers pour ne pas être lynchée. Si vous y prêtez attention, vous pourrez remarquer le sigle KKK sur la gauche ainsi que « NIGGER » peint sur le mur du fond…

The-problem-we-all-live-with-norman-rockwell.jpg

The Problem we all live with, 1964

Eddy Mitchell, lui-même, a rendu hommage à Norman Rockwell :

Image de prévisualisation YouTube

rockwell01

 

 

Ophélie : des fleurs, de l’eau et plouf… 25 mai, 2011

Classé dans : La Bibliothèque,La Galerie d'art — donjonetjardin @ 8:27

Mettons-nous bien d’accord, je voudrais parler de l’héroïne de Shakespeare, et pas de la chanteuse :

Ophélie : des fleurs, de l'eau et plouf... dans La Bibliothèque 220px-Oph%C3%A9lie_Winter_1997

Ophélie Winter au festival de Cannes en 1997

Source : Wikipedia

Ophélie est un des personnages de la pièce Hamlet (1601). Vous connaissez, Hamlet :

« Etre ou ne pas être, telle est la question » ou « Il y a quelque chose de pourri au royaume de Danemark. »

hamlets dans La Galerie d'art

La Grande Traversée, Øbsen, p45

Source : Les Allusions dans Astérix

Voici un petit film qui résume le propos de la pièce (attention, c’est en anglais) :

Image de prévisualisation YouTube

« Le roi du Danemark, le père d’Hamlet, est mort récemment ; son frère Claudius l’a remplacé comme roi et, moins de deux mois après, a épousé Gertrude, la veuve de son frère. Le spectre du roi apparaît alors et révèle à son fils qu’il a été tué par Claudius. Hamlet doit venger son père et, pour mener à bien sa tâche, simule la folie. Mais il semble incapable d’agir et, devant l’étrangeté de son comportement, l’on en vient à se demander dans quelle mesure il a conservé sa raison. On met cette folie passagère sur le compte de l’amour qu’il porterait à Ophélie, fille de Polonius, chambellan et conseiller du roi. » Wikipedia

351px-Ophelia_1894

Ophelia, John William Waterhouse, 1894

 Ophelie est une jeune noble du royaume du Danemark, fille de Polonius, soeur de Laërte et qui entretient une relation amoureuse avec Hamlet, bien qu’un mariage semble être impossible. 

Ophelia_%28Pierre_Auguste_Cot%29

Ophelia, Pierre Auguste Cot, 1870

« Hamlet éconduit Ophélie pour accréditer sa propre folie. La mort de son père ajoutée à sa peine de cœur rend la jeune fille folle et elle se noie dans un ruisseau. Ne pouvant déterminer si sa mort est accidentelle ou si la jeune fille s’est noyée ou si elle a été assassinée, son corps est enterré en terre consacrée. Lors de l’enterrement, Hamlet se penche sur le corps de sa bien-aimée et pleure sa mort, ultime preuve de son amour. » Wikipedia

Acte IV, scène VII (extrait)

Le roi. – ……Qu’est-ce donc ma douce reine?

La reine. – Un malheur marche sur les talons d’un autre, tant ils se suivent de près. Votre soeur est noyée Laërte.

Laërte. – Noyée ? Où donc ?

La reine. – Il y a au bord d’un ruisseau un saule qui mire ses feuilles argentées dans l’onde transparente. C’est là qu’elle s’en vint portant de folles guirlandes, de renoncules, d’orties, de pâquerettes et de ces longues fleurs pourpres que nos bergers rustauds appellent pattes- de- loup. Là tandis qu’elle grimpait pour suspendre aux rameaux inclinés sa couronne de fleurs, une branche envieuse s’est cassée, et ses trophées champêtres, comme elle-même, tombèrent dans le ruisseau en pleurs. Ses vêtements se sont étalés, et un moment ils la soutinrent telle une sirène, cependant qu’elle chantait des bribes de vieux airs, comme insensible à sa détresse ou comme une créature née et faite pour cet élément. Mais cela ne put durer longtemps. Ses vêtements enfin, lourds de ce qu’ils avaient bu, entraînèrent la pauvrette de son doux chant à une mort fangeuse.

Laërte. – Hélas ! Elle est donc noyée? 

La reine. – Noyée, noyée.

Laërte. – Tu n’as que trop d’eau , pauvre Ophélie, et je retiens mes larmes. Et pourtant nous sommes ainsi faits, la nature suit son cours quoi qu’en dise la pudeur. Quand ces pleurs auront coulé, ce qui est femme en moi sera satisfait. Adieu, monseigneur. J’ai des paroles de feu qui jetteraient des flammes, mais cette folle douleur les éteint.  

Source : Citadelles

800px-John_Everett_Millais_-_Ophelia_-_Google_Art_Project 

Ophelie, Millais, 1851

Pour la petite histoire de cette peinture, Elizabeth Siddal, le modèle de 19 ans, a posé, habillée dans une baignoire pendant de longues heures, en plein hiver, ce qui lui valut d’être bien malade. Son père envoya la note des médicaments à Millais.

Ophélie est souvent représentée avec des fleurs, elle était en train d’en ramasser lors de son décès :

H%C3%A9bert_Ofelia

Ophélie, Ernest Hébert

On retrouve Ophélie devant les cameras de nombreux réalisateurs comme Laurence Olivier en 1948 (Hamlet) :

tumblr_l1hzyqCwFT1qb8vzto1_500

Jean Simmons, Hamlet, Laurence Olivier, 1948

Source : Mary Quite Contrary

(anecdote : Eileen Herlie qui jouait la mère d’Hamlet avait 30 ans lors du tournage et Laurence Olivier qui jouait le rôle titre en avait 41.)

Voici la bande annonce du Hamlet de Zeffirelli en 1990 :

Image de prévisualisation YouTube

Avec Helena Bonham Carter dans le rôle d’Ophélie.

Les images liées à Ophelia, glissant sur l’onde ont marqué les esprits et n’ont pas échappé au Danois lars von Trier, dans son dernier film Melancholia, dans lequel on peut admirer une Kirsten Dunst en robe de mariée flottant sur l’eau :

kirsten-dunst-melancholia-festival-de-cannes-2011-OK-231921_L

Source : au féminin.com

Un peu comme un clin d’oeil intertextuel, on retrouve le personnage d’Ophélie, et plus particulièrement Ophélie morte, dans l’oeuvre de Rimbaud « Ophélie » in Poésie (1870) :

I

Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles,
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles…
− On entend dans les bois lointains des hallalis…

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir ;
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir.

Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses longs voiles bercés mollement par les eaux ;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s’inclinent les roseaux.

Les nénuphars froissés soupirent autour d’elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d’où s’échappe un petit frisson d’aile.
− Un chant mystérieux tombe des astres d’or.

II

O pâle Ophélia ! belle comme la neige !
Oui, tu mourus, enfant, par un fleuve emporté !
− C’est que les vents tombant des grands monts de Norwège
T’avaient parlé tout bas de l’âpre liberté !

C’est qu’un souffle inconnu, fouettant ta chevelure,
À ton esprit rêveur portait d’étranges bruits ;
Que ton cœur écoutait la voix de la Nature
Dans les plaintes de l’arbre et les soupirs des nuits !

C’est que la voix des mers, comme un immense râle,
Brisait ton sein d’enfant, trop humain et trop doux ;
C’est qu’un matin d’avril, un beau cavalier pâle,
Un pauvre fou s’assit, muet, à tes genoux !

Ciel ! Amour ! Liberté ! Quel rêve, ô pauvre Folle !
Tu te fondais à lui comme une neige au feu.
Tes grandes visions étranglaient ta parole :
− Un Infini terrible effara ton œil bleu !

III

− Et le Poète dit qu’aux rayons des étoiles
Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis ;
Et qu’il a vu sur l’eau, couchée en ses longs voiles,
La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys.

Pour en revenir à mon titre, Ophélie était amoureuse, mais Hamlet a tué son père et semble devenir fou… Autant aller cueillir quelques fleurs pour se changer les idées… Lalalaschtroumpflala… et plouf… Comme quoi, ça peut être super dangereux de cueillir des fleurs! Moi, je dis ça, je dis rien…

kw-hamlet102905

 

 

Annie Leibovitz 28 octobre, 2010

Classé dans : Photo — donjonetjardin @ 14:43

Comme je vous l’avais annoncé il y a quelques temps, dans un article sur John Lennon, j’aime beaucoup le travail d’Annie Leibovitz. Son portrait va initier une mini série des photographes que j’apprécie.

Annie Leibovitz dans Photo 200px-Annie_Leibovitz-SF-1-Crop

Annie Leibovitz

Source : Wikipedia

Cette photographe américaine a travaillé pour le magazine Rolling Stone (rappelez-vous la couverture avec John Lennon) et aujourd’hui, pour Vanity Fair…

 Art dans Photo

Demi Moore enceinte, couverture de Vanity Fair, Août 1991

Source : Wikipedia

… Ou Vogue et des marques comme Louis Vuitton, Lavazza ou Hickey Freeman.

asfreemanleibovitz.jpg

Alexander Skarsgård pour Hickey Freeman

Source : Skarsgård News

Elle est très connue pour ses portraits de célébrités…

whoopie-goldberg-annie-leibovitz-bath Photo

Whoopie Goldberg dans le bain

Source : Mamapop

Meryl Streep

Source : Happy Graphiste

 

… Mais aussi pour les mises en scène de ses photos qui sont souvent très scénarisées. Comme la série sur Romeo et Juliette :

romeojulietbyannieleibovitz3.jpg

La scène du balcon, Vogue (US), Décembre 2008

Source : Soulfudge

Ou celle sur les héroïnes de Disney :

621leibovitzdisneyphotosla203554578824012008.jpg

Giselle Bundchen, Tia Fey et Mikhail Baryshnikov, respectivement en Wendy, Fée Clochette et Peter pan

 

scarlett-johansson-cinderella

Scarlett Johansson dans le rôle de Cendrillon

Source : Sparrow Child

Pour plein d’autres photos d’Annie Leibovitz, n’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant : Sex In Out the city. Il s’agit d’un blog en français qui vous proposera le travail de la photographe.

 

smileyphotographe.jpg

 

 

 

Artistic luxury… 23 octobre, 2010

Classé dans : La Bibliothèque,La Galerie d'art — donjonetjardin @ 13:06

Ça faisait des mois qu’il me faisait de l’oeil, alors, j’ai craqué et je me suis offert Artistic Luxury Fabergé Tiffany Lalique.

artisticluxury.jpg

 

Et à chaque page, je m’émerveille de ces oeuvres sublimes de l’Art Nouveau :

 

 

Artistic luxury... dans La Bibliothèque french_jewelry1

 

 

 

 

french_jewelry2 Art dans La Galerie d'art

 

 

Source : Shopreddot

 

Collier aux coquelicots, René Lalique, verre brossé, émaux, or, diamants, 1900 – 1903

J’adore…

emoticones3d153.gif

 

 

 

 

« Apocalypse », Giacometti et Ravenne 2 octobre, 2010

Classé dans : La Bibliothèque,La Galerie d'art — donjonetjardin @ 9:20

Voici donc ma dernière rencontre avec le commissaire Marcas. Je ferai bientôt un petit post sur La Croix des assassins, Lux tenebrae et In Nomine que j’ai lus récemment.

apocalypse.jpg

Présentation de l’éditeur

Depuis 2000 ans, le monde, toujours prompt à s’embraser, n’a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d’une dangereuse image réapparue. C’est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d’Arcadie : un dessin maudit, dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps. Manipulé par ses propres frères, poursuivi par des fondamentalistes prêts à tout pour provoquer l’Apocalypse, Marcas devra s’engager dans une lutte manichéenne et ancestrale. De Jérusalem, dans le Temple de Salomon où tout a commencé, jusqu’à Rennes-le-Château où tout doit s’arrêter…

Biographie de l’auteur

Journaliste dans un grand quotidien national, Eric Giacometti a enquêté à la fin des années 1990 sur la franc-maçonnerie dans le cadre des affaires sur la Côte d’Azur. Jacques Ravenne est le pseudonyme d’un franc-maçon élevé au grade de maître au rite français. Amis depuis plus de 25 ans, ils ont inauguré leur collaboration littéraire en 2005 avec Le rituel de l’ombre, premier opus de la série consacrée aux enquêtes du commissaire franc-maçon Antoine Marcas et actuellement en cours d’adaptation cinématographique. Ont ensuite suivi Conjuration Casanova (2006), Le Frère de sang (2007), La Croix des assassins (2008) et Apocalypse et Le Symbole retrouvé : Dan Brown et le mystère maçonnique (2009), tous publiés au Fleuve Noir et déjà traduits dans 13 pays, à plus de 600 000 exemplaires. In Nomine a paru en avril 2010 aux éditions Pocket.

Mon avis

Ça se passe en partie à Jérusalem, en partie dans l’Aude… Nécessairement, ça me touche. Rennes-le-Château, c’est un village où je suis allée plusieurs fois et où j’aimerais emmener Alexis, mais sans les enfants parce que je trouve que la charge en sensations est trop forte. Ce que j’y ressens est très intense. J’ai déjà failli faire un malaise à la Chartreuse de Maupas à l’entrée d’Avignon tant j’y sentais de la violence… Rennes, c’est un peu pareil, c’est très fort. Il faut y être allé pour comprendre.

Pour ce qui est de l’histoire du livre, elle mêle la peinture avec Poussin et les Bergers d’Arcadie (1640)…

Source : Arcadie

 

… La religion bien-sûr avec Judas et Marie-Madeleine…

IMF_COLONECENTRAL50_WEB_CHEMIN_8085_1269031690 Lire dans La Galerie d'art

 

Le Baiser de Judas, Hébert, 1853

 Source : Musée Hébert

 

09magdal

 

Madeleine à la lumière de la nuit, La Tour, 1640

 Source : Web Gallery

 

… Et l’intrigue policière…

Moi, j’ai bien aimé.

 60753.gif

 

1234
 
 

fuller47 |
Vendre à tout prix |
LES ESTABLES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Creavie
| Histoires d'Abzac
| Dragon Ball Ultimate