Donjon et Jardin

 

Drones de poésie 2 janvier, 2021

Classé dans : L'Ecosse — donjonetjardin @ 12:03

Voici les videos que j’ai vues hier et j’ai été saisie par la beauté et la poésie de leurs images…

Image de prévisualisation YouTube

Un spectacle captivant. Une nuée de drones s’est envolée pour illuminer le ciel d’Ecosse. En formation et éclairés, les engins volants ont dansé dans la nuit en prenant la forme d’animaux.  comme ce cerf galopant sur les collines écossaises ou encore cet immense oiseau les ailes déployés. Une initiative spectaculaire prise par les organisateurs du « Edinburgh’s Hogmanay ».Chaque année le festival le attire des centaines de milliers de personnes.  Pendant 3 jours  la fête bat son plein dans les rues de la capitale écossaise avant qu’un immense feu d’artifice ne soit tiré le soir du réveillon. Cette année la pandémie de coronavirus a empêché la tenue des festivités mais la fête a toujours lieu… Virtuellement. Pour dire adieu à 2020 en beauté, les organisateurs ont eu l’idée de faire appel à 150 drones qui, aidé d’intelligence artificielle, ont enregistré des chorégraphies nocturnes dans la campagne écossaise.  Baptisé, « Fare Well », le spectacle est diffusé sur le site du festival chaque soir entre le 29 et le 31 décembre.

Image de prévisualisation YouTube

De l’art de faire de la poésie avec de la technologie

Et, c’est en Ecosse

1ecossais.gif

 

 

« Il est Dieu, et Il me ressemble » 25 décembre, 2020

Classé dans : La Bibliothèque — donjonetjardin @ 17:21

Des prêtres prisonniers demandent à Jean-Paul Sartre, prisonnier depuis quelques mois avec eux, de rédiger une petite méditation pour la veillée de Noël. Sartre, l’athée, accepte.

La Vierge est pâle et elle regarde l’enfant. Ce qu’il faudrait peindre sur son visage, c’est un émerveillement anxieux, qui n’apparut qu’une seule fois sur une figure humaine, car le Christ est son enfant, la chair de sa chair et le fruit de ses entrailles. Elle l’a porté neuf mois. Elle lui donna le sein et son lait deviendra le sang de Dieu. Elle le serre dans ses bras et elle dit : « mon petit » !

Mais à d’autres moments, elle demeure toute interdite et elle pense : « Dieu est là », et elle se sent prise d’une crainte religieuse pour ce Dieu muet, pour cet enfant, parce que toutes les mères sont ainsi arrêtées par moment, par ce fragment de leur chair qu’est leur enfant, et elles se sentent en exil devant cette vie neuve qu’on a faite avec leur vie et qu’habitent les pensées étrangères.

Mais aucun n’a été plus cruellement et plus rapidement arraché à sa mère, car Il est Dieu et Il dépasse de tous côtés ce qu’elle peut imaginer. Et c’est une rude épreuve pour une mère d’avoir crainte de soi et de sa condition humaine devant son fils. Mais je pense qu’il y a aussi d’autres moments rapides et glissants où elle sent à la fois que le Christ est son fils, son petit à elle et qu’il est Dieu. Elle le regarde et elle pense : « ce Dieu est mon enfant ! Cette chair divine est ma chair, Il est fait de moi, Il a mes yeux et cette forme de bouche, c’est la forme de la mienne. Il me ressemble, Il est Dieu et Il me ressemble ». Bariona ou le Fils du tonnerre, Jean-Paul Sartre, 1940

Source : Padreblog

La Crèche

Hier soir, les garçons sont restés debout jusqu’à minuit pour mettre le Petit Jésus dans la crèche de la maison. Ce matin (oui, parce que, moi, je dormais depuis pas mal de temps déjà…), Robin m’a dit : « Tu vois, on n’a pas perdu de vue l’essentiel ». J’aime.

Que la Grâce de Noël touche tous les cœurs!

14560.gif

 

 

Magnifique magnolia! 13 juin, 2020

Classé dans : Allée des fleurs — donjonetjardin @ 12:47

Entre deux orages, notre magnolia a décidé de nous ravir d’une fleur chaque jour. Et,elles sont sublimes!

Magnolia

Trop beau!

emoticonesmetiers063.gif

 

 

Les super héros selon Banksy 8 mai, 2020

Classé dans : La Galerie d'art — donjonetjardin @ 7:13

On est nombreux à être bien d’accord avec lui!

Les super héros selon Banksy dans La Galerie d'art

Game Changer, Banksy

Source : https://www.instagram.com/p/B_2o3A5JJ3O/

emoticones3d117.gif

 

 

L’esprit de Noël… 22 décembre, 2019

Classé dans : La Galerie d'art — donjonetjardin @ 12:50

Dans cette période propice à la consommation et à la débauche de bûches, j’ai adoré la dernière oeuvre de Banksy sur les murs de Birmingham.

L'esprit de Noël... dans La Galerie d'art 7799668930_l-artiste-banksy-a-recouvert-un-mur-de-birmingham-royaume-uni-de-ses-pochoirs-pour-sensibiliser-a-la-situation-des-sans-abris-a-la-periode-de-noel

Vous pouvez aller voir la petite video qui accompagne cette oeuvre sur Instagram.

Sûrement que ce Noël encore, des gens seront dans la rue. Espérons que le Père Noël pensera à eux.

14560.gif

 

 

Embrassons le Chardon! 12 août, 2019

Classé dans : L'Ecosse — donjonetjardin @ 8:15

Comme on ne connaît pas mes disponibilités pour les mois à venir, depuis quelques jours,  nous voilà  en Ecosse,  10 ans après notre premier voyage. Cette fois,  on a commencé notre séjour par Edimbourg. On a visité le château avec la salle des joyaux de la couronne, 

Embrassons le Chardon! dans L'Ecosse image-1

Source : Edinburgh Castle

le musée national (gratuit et somptueux,  on parlera encore de la pingrerie des Écossais! )

 Beauté dans L'Ecosse

Lewis Chessmen

Source: The Telegraph

et on a déambulé  dans les rues qui font penser au Chemin de Traverse (pas étonnant que ce soit ici que J.K. Rowling ait écrit Harry Potter ! On devine ses sources d’inspiration à chaque virage).

Cockburn_Street_-_geograph.org.uk_-_1174100 Lire

Cockburn Street

Source : Wikipedia 

Et tout ça, dans la turbulence de la Fringe,  sorte de Festival off qui s’empare des rues d’Edimbourg.  On a même croisé une troupe parodiant Game of Thrones qui assurait réparer la dernière saison dans sà comédie musicale! 

Des choses incroyables (comme la Pierre de Destinée),  des choses colorées  (comme tous les musiciens qui se préparaient pour le Military Tatoo, une sorte de concours des musiques militaires de plein de pays ) et des choses énervantes (comme la contravention sur notre pare brise à  cause de 10 mn de retard sur le ticket payé.  On a croisé l’agent en arrivant,  on a été retardés par le tumulte de la Fringe…)

On poursuit notre voyage par Perth où nous devions assister aux Highland Games mais, ils ont été annulés parce que la terre était saturée d’eau à cause de pluies torrentielles…

1ecossais.gif

 

 

Notre Dame de Paris : A l’ombre des Tours du Monument 17 avril, 2019

Classé dans : Paris — donjonetjardin @ 9:42

Un reportage magnifique et qui fait office de mémoire désormais…

Image de prévisualisation YouTube

Paris sera toujours Paris! dans Paris sm_vacation_004.b.h_31

 

 

Aujourd’hui, nous fêtons les Morts 2 novembre, 2018

Classé dans : L'Echauguette — donjonetjardin @ 12:29

Je suis catastrophée de voir combien les médias mélangent tout et font la fête aux Morts depuis Halloween. Hier, nous étions Toussaint (qui, comme son nom l’indique, est la fête des Saints… pas super dur!) et, aujourd’hui, nous sommes le jour de la Fête des Morts.

Pour l’occasion, Robin a dessiné « sa » Catrina.

IMG_20181102_092114

La Catrina, appelée à l’origine « La Calavera Garbancera », est un personnage populaire de la culture mexicaine ; il s’agit d’un squelette féminin vêtu de riches habits et portant généralement un chapeau.

On attribue en général son origine au personnage créé vers 1912 par le caricaturiste mexicain José Guadalupe Posada.  

Aujourd'hui, nous fêtons les Morts dans L'Echauguette 220px-Calavera_garbancera

 « La Calavera Garbancera » ou « La Catrina ». Gravure sur métal de José Guadalupe Posada.

Ce personnage de squelette est inspiré à la fois de traditions européennes (notamment de l’art macabre médiéval) et indigènes préhispaniques (en particulier du culte de la déesse aztèque de la mort Mictecacihuatl, mais aussi d’autres mises en scène de squelettes).

Au cours du xxe siècle, ce personnage a été décliné sous de nombreuses variantes, et est devenu une figure emblématique de la fête des morts mexicaine et de la culture mexicaine en général.

Le mot « catrina » est la variante féminine du mot espagnol « catrín » qui désigne, de manière générale, une personne élégante, habillée avec goût, et au Mexique, de manière plus spécifique, un homme paresseux à l’élégance excessive et ridicule.

Le mot « calavera » qui lui est souvent apposé, désigne un crâne humain, une tête de mort.

Ce personnage a une fonction de memento mori, destiné à rappeler que les différences de statut social n’ont aucune importance face à la mort. En effet, la critique de Posada était explicitement dirigée contre les « garbanceras », des femmes d’origine indigène qui mangeaient (ou vendaient, selon les sources) des pois chiches (« garbanzos » en espagnol), ou une préparation à base de pois chiches (la garbanza), qui méprisaient leur classe sociale et copiaient la mode et les usages européens, en portant de grands chapeaux décorés de tous les ornements possibles, en délaissant et en méprisant leurs origines et les coutumes locales pour se donner l’air d’avoir accédé à un niveau social supérieur à leur condition, selon les critères des castes définies par la société coloniale. (Wikipedia)

Et, puisqu’on est dans le thème, voici la « Danse Macabre » de Camille Saint-Saëns que m’a fait découvrir Arthur lorsqu’il était au collège.

Image de prévisualisation YouTube

C’est une fête, rien ne dit qu’il faut être triste.

kisspng-calavera-human-skull-symbolism-day-of-the-dead-ske-skull-5a7bfbe9af7dd3.0366784115180748577188

 

 

 

 

 

Nous voulons des coquelicots 12 septembre, 2018

Classé dans : Un monde juste vert — donjonetjardin @ 10:52

Et pas des pesticides ! 

Ce matin, j’ai signé la pétition.  Pour faire de même,  cliquez sur l’image qui vous mènera directement au site .

Nous voulons des coquelicots dans Un monde juste vert logo-les-coquelicots

Il serait temps qu’on arrête de s’empoisonner!

emoticonesmetiers063.gif

 

 

« Chambre avec vue », E. M Forster et James Ivory 29 août, 2018

Classé dans : La Bibliothèque,La Boîte à  images — donjonetjardin @ 13:35

Je viens de finir le livre de Forster, A Room with a View (Avec Vue sur l’Arno en français) et j’ai vraiment beaucoup aimé. C’est très drôle et plein de traits très bien vus.

Vous pouvez en trouver une version pour les liseuses ici : Projet Gutenberg

Il s’agit de l’histoire de Lucy qui séjourne à Florence avec son chaperon Charlotte et qui est déçue de ne pas avoir une chambre avec vue sur l’Arno. De cet incident sans envergure naît une interaction avec un binôme père-fils, les Emerson, qui prône un mode de vie beaucoup plus libre que celui de Lucy. A son retour en Angleterre, Lucy doit choisir entre son fiancé, Cecil et George Emerson.

J’avais déjà vu l’adaptation de James Ivory, c’est un de mes films préférés. Il date de 1986.

Image de prévisualisation YouTube

A la bande annonce officielle, j’ai préféré ce montage mettant en avant la musique et ne racontant pas autant l’histoire.

J’aime tout dans ce film, du jeu des acteurs aux panneaux raffinés qui situent l’action. Le casting est génial. 

Vraiment, c’est une adaptation très réussie!!!

tv.gif

 

123
 
 

fuller47 |
Vendre à tout prix |
LES ESTABLES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Creavie
| Histoires d'Abzac
| Dragon Ball Ultimate