Donjon et Jardin

 

”Nos Absents”, Grand Corps Malade 25 mars, 2024

Classé dans : Chanson — donjonetjardin @ 16:36

Mon amie Cathy vient de m’annoncer une bien triste nouvelle : le décès de sa maman.

Cette dame, partie très brutalement,  était un grand soutien pour sa famille. Avec moi, elle avait toujours été très gentille. Demain, Cathy et Eléonore vont lui dire au revoir. A elles, je pense.

Image de prévisualisation YouTube

C’est pas vraiment des fantômes

Mais leur absence est tellement forte

Qu’elle crée en nous une présence

Qui nous rend faible ou nous supporte

C’est ceux qu’on a aimés qui créent un vide presque tangible

Car l’amour qu’on leur donnait est orphelin et cherche une cible

 

Pour certains on le savait, on s’était préparé au pire

Mais d’autres ont disparu d’un seul coup, sans prévenir

On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord

Car la mort a ses raisons que notre raison ignore

 

Alors on s’est regroupé d’un réconfort utopiste

À plusieurs on est plus fort mais on n’est pas moins triste

C’est seul qu’on fait son deuil, car on est seul quand on ressent

On apprivoise la douleur et la présence de nos absents

 

Nos absents sont toujours là, à l’esprit, dans nos souvenirs

Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires

Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés

Ils reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n’était

 

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou

En se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous

Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure

Dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur

 

Nous, on a des projets, on dessine nos lendemains

On décide du chemin, on regarde l’avenir entre nos mains

Et au cœur de l’action, dans nos victoires ou nos enfers

On imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire

 

Chaque vie est un miracle, mais le final est énervant

Je me suis bien renseigné, on n’en sortira pas vivant

Il faut apprendre à l’accepter pour essayer de vieillir heureux

Mais chaque année nos absents sont un petit peu plus nombreux

 

Chaque nouvelle disparition transforme nos cœurs en dentelle

Mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastel

Ce temps qui, pour une fois, est un véritable allié

Chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers

 

Moi, les morts, les disparus, je n’en parle pas beaucoup

Alors j’écris sur eux, je titille mes sujets tabous

Ce grand mystère qui nous attend, notre ultime point commun à tous

Qui fait qu’on court après la vie, sachant que la mort est à nos trousses

 

C’est pas vraiment des fantômes

Mais leur absence est tellement forte

Qu’elle crée en nous une présence

Qui nous rend faible ou nous supporte

C’est ceux qu’on a aimés qui créent un vide presque infini

Qu’inspirent des textes premier degré

 

Faut dire que la mort manque d’ironie

Source : Lyrics

emoticones3d117.gif

 

 

Printemps sanglant 20 mars, 2024

Classé dans : Hypertension Artérielle Pulmonaire — donjonetjardin @ 13:58

On pourrait penser qu’on est à Halloween, et pourtant, on entre en printemps aujourd’hui!

Hier soir, après ma douche, Alexis change la tubulure (extension tubing) de ma pompe. Je ne sais pas si ce sont les efforts dus à la douche ou parce que j’ai reçu ma convocation à l’hôpital pour fin mai, mais, une fois le tube retiré (à la hauteur de PRN adaptator), du sang s’est écoulé de mon cathéter (la partie qui sort de ma peau, qui vient directement du cœur).

valetri3

Source : MededCenter

J’ai appelé l’hôpital et, pendant que j’attendais de discuter avec un interne, je me suis séché les cheveux, persuadée que je devrais y aller.

Finalement, le médecin m’a dit que je ne devais pas m’inquiéter, que ça voulait juste dire que mon cœur pulsait fort.

Sûrement rassuré lui aussi puisqu’il revenait de fermer les volets, Alexis a pris son sac de sport et est parti faire son match de volley…

J’ai passé la soirée avec la télé et un peu de stress. J’ai passé mon temps à surveiller mon cathéter pour voir si le sang ressurgissait. Finalement tout va bien, puisque j’ai pu me lever ce matin.

Je me sens juste inquiète, fatiguée et seule.

 

Être branchée. .. dans Hypertension Artérielle Pulmonaire 522284

 

 

Robert Badinter nous a quittés 10 février, 2024

Classé dans : L'Echauguette — donjonetjardin @ 15:52

En cette époque où la plus grande démocratie autoproclamée du monde (les USA, pour ceux qui avaient un doute) remet en cause les droits des Femmes, une époque où les droits pour lesquels nos Aînés se sont battus ne sont plus considérés comme acquis, on ne peut que s’attrister du décès de Robert Badinter et admirer le travail qu’il a accompli.

Image de prévisualisation YouTube

Espérant qu’il n’y aura pas de marche arrière.

« Si Dieu existe qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ? ». 1995, Robert Badinter répond au questionnaire de Proust posé par Bernard Pivot.

Entre

Être branchée. .. dans Hypertension Artérielle Pulmonaire 522284

 

 

”Le Ciel est à moi” 24 mai, 2023

Classé dans : Chanson — donjonetjardin @ 17:51

Ma filleule, Julie,  a perdu son compagnon après presque 10 ans d’amour.

Le ciel est à moi

J’étais sans vie et sans voix
Sans espérance et sans joie
Presque rendu au bout de mon temps
Mais, voici que se sont ouverts
Les grands bras de la lumière
Et voilà que je pars vers l’univers
Je pars, je pars
Je monte, je monte
Je vole
Le ciel est à moi
Je parle aux étoiles
Je plane de soleil en soleil
Je vole, je vole,
Je brille, je brille,
Je vis
Le ciel est à moi
L’infini est bleu
Bleu et doux et bon et merveilleux !J’étais sans vie et sans voix
L’âme pleine de « pourquoi »
Perdu dans les silences et dans le mots
Quelle est la raison des choses
Des galaxies et des roses ?
On le sait quand on sait
Que tout est beauJe pars, je pars
Je monte, je monte
Je vole
Le ciel est à moi
Je parle aux étoiles
Je plane de soleil en soleil
Je vole, je vole,
Je brille, je brille,
Je vis
Le ciel est à moi
L’infini est bleu
Bleu et doux et bon et merveilleux !J’étais sans vie et sans voix
Sans espérance et sans joie
Presque rendu au bout de mon temps
Mais, voici que se sont ouverts
Les grands bras de la lumière
Et voilà que je pars vers l’univers !
Chanson du film « Le papillon bleu », interprétée par Marie-Hélène Thibert

(Source: deuil.comemo.com)

J’espère que ce joli texte lui apportera un  peu de réconfort. 

emoticones3d117.gif

 
 

 

”Marseille, 15 avril, 2023

Classé dans : Marseille — donjonetjardin @ 10:06

Tchié vraiment trop belle” par Camille Lavabre

Image de prévisualisation YouTube

Pour toujours la première

marseille.gif

 

 

Le trois fenêtres marseillais 10 avril, 2023

Classé dans : Marseille — donjonetjardin @ 18:53

Marseille est frappée par un drame et les marins pompiers cherchent encore ses enfants sous les décombres.

Quand on est Marseillais, on connaît par coeur les 3 fenêtres, type même des immeubles qu’on trouve dans l’immédiate périphérie du centre. Ils sont anciens mais costauds et très prisés. On n’imagine pas qu’ils puissent disparaitre, s’effondrer comme un chateau de cartes,  en ensevelissant leurs habitants.

Je vous propose de les découvrir. En cliquant sur l’image tout d’abord. C’est l’interview en bas de page.

 

Le trois fenêtres marseillais  dans Marseille 1200x680_img-4734

Et en regardant aussi cette video :

Image de prévisualisation YouTube

les 2 documents sont complémentaires.

Avoir fait mes petites recherches m’a donné l’impression d’être un peu plus près de ma ville où j’étais à Noël et dont j’ai perdu toutes traces de séjour suite à une vidange inopinée de mon téléphone…

marseille.gif

 

 

 

 

Entrée en Semaine Sainte 2 avril, 2023

Classé dans : L'Echauguette — donjonetjardin @ 10:29

Aujourd’hui, nous entrons en Semaine Sainte avec les Rameaux. 

Entrée en Semaine Sainte dans L'Echauguette dimanche_des_rameaux_giotto

Entrée de Jésus dans Jérusalem,  Giotto

Je suis tellement bloquée sur Robin qui passe son oral de spécialités demain que ça m’est presque sorti de la tête,  alors, cette nuit,  quand j’ai roulé sur ma pompe (vous savez, la Game Boy qui ne quitte jamais mon côté!), je me suis évidemment réveillée et j’ai gambergé, pratique qui consiste à se remémorer tout le plus dark qu’on a vécu, qu’on pourrait vivre ou qu’on aurait vécu si…

Alors, en ce début de  Semaine Sainte, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à cet été tout proche où nous avons failli perdre Arthur. Ça s’est joué à peu de choses. Je fais le lien avec l’agravation de mon état de santé aussi et je me demande si je pourrai jamais récupérer les points de mon coeur qui continue à fonctionner trop fort, produisant de la protéine en s’essoufflant.

Ma prière, cette semaine, sera soeur de celle de Marie.

Bonne Semaine Sainte à tous! Il faut traverser la nuit pour profiter du soleil!

 

Être branchée. .. dans Hypertension Artérielle Pulmonaire 522284

 
 

 

La Souffrance, quand elle n’est pas entendue… 23 mars, 2023

Classé dans : La Pensée du jour — donjonetjardin @ 17:21

… Elle monte comme ça, et puis, elle explose.

Image de prévisualisation YouTube

 Véronique Gallo trouve toujours les mots justes.
 

Être branchée. .. dans Hypertension Artérielle Pulmonaire 522284

 
 

 

Journée Internationale des Droits des Femmes 8 mars, 2023

Classé dans : La Pensée du jour — donjonetjardin @ 10:41

Être une femme et avoir la chance de voir le temps passer, c’est subir cette fichue ménopause et pré-ménopause qui font qu’on se sent parfois étrangère à son propre corps.

Image de prévisualisation YouTube

C’est une métamorphose qui accable les femmes. Une violence que leur propre corps leur impose.

Les femmes subissent aussi parfois la violence physique ou verbale infligée par d’autres femmes (quand j’étais enceinte, j’ai rencontré des femmes d’un certain âge sans pitié) ou, bien sûr,  des hommes,  souvent leur conjoint. Dans notre département, les violences conjugales ont explosé ces premiers mois de l’année. 

Parfois, les violences que les femmes subissent parce qu’elles sont femmes se comptent à  l’échelle d’un pays, comme en Afghanistan ou en Iran.

Image de prévisualisation YouTube

Alors, aujourd’hui plus que jamais :

Femme, Vie, Liberté ! 

20f0eb0b Fatigue

 

 

Alice est passée de l’autre côté du miroir 13 février, 2023

Classé dans : Poèmes — donjonetjardin @ 16:38

Petite Alice n’est plus. Elle était de ces personnes qui sont dans mon cœur. Elle a été là pour me soutenir dans des moments très difficiles. Je n’oublierai jamais sa gentillesse. 

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte,
Une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, Faim à satisfaire,
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.

”La nuit n’est jamais complète”. Paul Eluard

(Source: deuil.comemo.com)

 

emoticones3d117.gif

 

123456
 
 

fuller47 |
Vendre à tout prix |
LES ESTABLES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Creavie
| Histoires d'Abzac
| Dragon Ball Ultimate